Top

Contexte et justification du projet

Le Sri Lanka est le quatrième producteur de thé au monde et du fait des reliefs escarpés la récolte du thé n’a pas beaucoup évolué depuis le XIXème siècle. Les habitants des plantations sont les descendants des Tamouls d’Inde du Sud amenés par les britanniques au début des années 1800.

Les plantations sont aujourd’hui toujours régies par des structures sociales bien établies ; les familles vivent dans des petits villages au cœur de la plantation où tout est fourni, logement, école, dispensaire médical, temple…

Environ 80% de la main d’œuvre est féminine et elles occupent le bas de l’échelle, le rang des cueilleuses tandis que les hommes occupent les postes à responsabilités et d’encadrement.

Peu éduquées, les cueilleuses ne comprennent pas toujours l’impact de leur travail, elles n’ont pas une vision d’ensemble du processus et ne sont donc pas toujours conscientes de la place cruciale qu’elles occupent dans celui-ci. C’est pour cette raison que la Fondation Atypique a choisi de soutenir ce projet visant à donner confiance en elles et à promouvoir le rôle des cueilleuses au sein des plantations de thé au Sri Lanka.

Objectif du projet

L’objectif de court terme est d’identifier des femmes avec un potentiel particulier et les accompagner à développer ce potentiel et à évoluer professionnellement au sein de la plantation. Ces femmes seront par la suite des modèles pour leurs paires et des preuves qu’il est possible de grimper les échelons en tant que femme.

Sur le long terme le but du projet est l’« empowerment » des cueilleuses dans les plantations de thé au Sri Lanka. En connaissant mieux leur environnement et en donnant un sens à leur métier elles développeront leur confiance en elles et auront plus d’ambitions pour elles-mêmes comme pour leurs enfants.

 

 Qu’est-ce que l’empowerment ?

Mot très populaire en anglais et difficilement traduisible en français. Il désigne le processus visant à donner du pouvoir à des personnes qui n’en ont pas ; à les doter de capacités nouvelles afin qu’elles prennent leur destin en main, qu’elles accroissent leur autonomie et qu’elles maitrisent les facteurs qui influent sur elles.

 Autonomiser, outiller, dynamiser ou encore responsabiliser sont autant de verbes qui permettent de comprendre l’esprit de ce mot mais aussi du projet qui nous intéresse ici.

Fondation Atypique

Le projet

Sélection de soixante cueilleuses ayant fait preuve d’un potentiel et d’une personnalité forte selon les critères suivants :

  • Capacité à influencer positivement leurs collègues.
  • Qualités de leadership.
  • Bonnes compétences de travail en équipe.

Ces dernières participent à une formation puis sont invitées à passer une journée à Colombo afin de visiter les locaux de l’entreprise pour laquelle elles travaillent et rencontrer le grand patron. Elles visitent également les enchères de thé de Colombo.

Une meilleure compréhension du mode de fonctionnement global de l’entreprise depuis la cueillette du thé jusqu’à la mise aux enchères et la rencontre avec les dirigeants du groupe qui leur accorderont du temps permettra aux cueilleuses de développer plus de confiance en elles et de se projeter différemment.

Elles pourront ainsi mieux appréhender le processus dans son ensemble et donner un sens à leur travail. Elles seront ainsi plus motivées et stimulées pour évoluer et grimper l’échelle sociale au sein de la plantation et pourront ensuite influencer positivement leurs collègues cueilleuses.

La Fondation Atypique finance deux groupes de cueilleuses pour l’année 2020.

[RETOUR]

0